Mumpreneur ne veut pas dire mère au foyer ET entrepreneur !

Si tu luttes tous les jours contre la culpabilité de ne pas réussir à "tout faire". Que ton entourage ou ton conjoint trouve cela "normal" que tu fasses tout à la maison parce que tu es "disponible" et que pour toi "c'est facile" vu que tu n'as pas de "vrai travail"... lis cet article !

Être entrepreneure, c'est plus qu'un métier à part entière

Si seulement on pouvait inviter nos conjoints ou notre entourage à se glisser dans notre peau quelques jours... Au moins ils verraient ce que c'est que d'être entrepreneur ! D'ailleurs, à ton avis, est-ce qu'ils tiendraient le choc ? 🤔

Oui, on a choisi ce statut d'entrepreneure. Et en général, on en est fières. Mais cela ne veut pas dire que l'on est tranquille et zen pour autant. Car ce métier en fait... ce sont plusieurs métiers en un. C'est une gestion du stress comme on n'en avait jamais connu auparavant. C'est aussi rempli de récompenses et de... culpabilité...

On se sent coupables alors que l'on ne devrait pas

Quand ton bureau se trouve dans ton salon, sur la table de la cuisine ou dans un autre coin de la maison, tu fais face à un compromis difficile : quand es-tu "chef de maison" et quand es-tu entrepreneure ? 

Si tu as déjà arrêté ton travail pour aller lancer une machine, vider le lave-vaisselle ou ranger les jouets... dis-toi que tu n'es pas la seule. Mais si tu penses que c'est comme ça que tu vas développer ton entreprise et ne plus te sentir coupable, tu te trompes !

Ce n'est pas parce que tu travailles de chez toi que ton travail n'est pas important.

Je répète : ce n'est pas parce que tu travailles de chez toi que ton travail a moins de valeur que celui de ton mari qui est salarié, ou de quiconque qui n'est pas à son compte !

Si tu veux t'épanouir dans ton travail, mais aussi dans ta famille, tu dois d'abord accepter de lâcher prise.

Faire le point et se prendre au sérieux

Quand je suis devenue maman, je suis tombée dans le panneau : j'ai voulu tout faire et bien sûr, de façon absolument parfaite. C'est-à-dire : gérer un bébé, faire en sorte qu'il soit le plus heureux possible, le mieux alimenté, le mieux habillé, dans une maison propre, bien rangée... ah oui, et tout ça en développant mon entreprise.

Devinette : est-ce que j'y suis arrivée ? 

N.O.N.

Il est arrivé un moment où j'ai pris le recul nécessaire (merci à mon coach !), pour faire le point et accepter ma nouvelle réalité. Celle d'une maman, d'une entrepreneure, et d'une mumpreneur qui ne peut pas tout faire.

J'ai même développé une formation "J'arrête de m'éparpiller" avec tout ce que j'ai appris et mis en place pour gagner en efficacité.

Mais la réalité est bien là : être une mumpreneur, ça ne veut pas dire être mère au foyer ET entrepreneure.

Quand ça ne passe pas autour de nous...

Malheureusement, je ne vais pas pouvoir te conseiller sur ton couple... Je suis désormais une mumpreneur solo, dont le fils de 2 ans et demi ne voit son père qu'un week end sur deux.

Bien sûr, il y a plein de raisons qui ont mené à la fin de notre couple. Mais celle qui nous a le plus bouffé (surtout moi) ? L'inégalité entre nous.

Pour résumer, j'étais en charge de tout à la maison. Lui, qui a un boulot salarié dans lequel il est très impliqué, ne faisait pas grand chose. Ou alors, me demandait ce qu'il fallait faire (oui, il y avait un effort et c'est top, mais c'est fatiguant d'être le tableau de bord de la maison...).

Il m'a toujours dit "Tu m'as pris comme ça : j'ai toujours beaucoup travaillé". Ma réponse : "moi aussi tu m'as pris quand je bossais 80h par semaine. Mais nous avons un enfant, et ce n'est pas à moi de tout gérer".

Bon, le résultat c'est que, malgré quelques efforts qu'il a essayé de faire, c'est moi qui était aux commandes. Moi qui faisait en sorte que la maison soit propre et rangée, moi qui m'assurait que Paul ait des habits et des chaussures à sa taille (je n'aurai jamais pensé acheter autant de chaussures en si peu de temps !!), moi qui faisait les courses, qui payait la nounou, qui pensait aux cadeaux d'anniversaire BREF, tu connais la chanson....

Je ne te dis pas ça pour me plaindre (même si ça fait du bien de le dire et de s'énerver un peu). Mais quand j'ai fait part de ma situation sur les réseaux sociaux, vous avez été tellement nombreuses à me dire vivre la même situation, que j'ai envie d'en parler pour que ce ne soit plus tabou.

Tu développes un business. Cela demande énormément d'énergie, de force, de courage et de temps. Alors même si tu bosses de chez toi, ce n'est pas à toi de tout faire !

Mettre les choses au clair

Le mieux que tu puisses faire, c'est déjà te convaincre toi-même que si la machine n'est pas lancée là tout de suite, ce n'est pas grave. 

🍍Donne-toi des horaires et fais-en part à ton conjoint / enfants / famille / entourage.

🍍Appends à dire non. Non, je ne peux pas amener les enfants au parc parce qu'il n'y a pas école, je bosse. Non je n'ai pas fait les vitres parce que je bosse.

🍍Partage tes réussites. Oui, le fait de montrer ce que tu accomplis en travaillant (au lieu de faire le ménage), concrétisera un peu plus le fait que ce que tu fais est sérieux.

🍍Entoure-toi de femmes qui sont comme toi, des mumpreneurs qui veulent que ça change. Tu peux commencer en commentant cet article, ou en me suivant sur ma page Facebook

🍍Mais surtout, ne culpabilise pas de ne pas être la "femme parfaite". Les modèles que nous avons, de mères au foyer, ce ne sont pas des modèles d'entrepreneures. Attention, je ne dis pas que nos mamans et mamies n'ont pas été au top hein ! Mais les choses ont changé.

Et avoir une entreprise, c'est un boulot à part entière. C'est valorisant, et c'est surtout montrer un autre exemple à ses enfants. Un nouvel exemple.

Nous sommes pour la plupart les premières femmes de notre famille à avoir notre entreprise. Cela vient avec les challenges et les difficultés de la nouveauté, des normes sociales que l'on bouleverse.

Mais tu sais quoi ? Ça vaut le coup ! Alors reste en mode #JASSURE et partage cet article à toute personne ou groupe de femmes entrepreneures qui ont besoin de l'entendre !!!!

Mots clés: Entrepreneuriat

Laisser un commentaire